jeudi 4 octobre 2007

la mort c'est trop mortel ....


C'est bizarre....Depuis que "les vieux" ont décidé de rajeunir,on est de plus en plus crevés.Comme si on etait devenus des vieillards à la trentaine tout en oubliant de grandir.Vous avez deja vu à quoi ressemble un gars ou une fille de cet âge ?on croirait tino rossi dans une paire de nike.Sur les affiches de films,dans la presse,à la télé,le trentenaire,c'est toujours le type qui a l'air d'avoir fait la guerre alors qu'il vit tjs chez ses parents .
On finit presque par se demander qui va mourir en premier ça devient gênant.
Comment en si peu de temps a t-on pu devenir des zombies malgré nous d'une société qui refuse de vieillir donc de mourir ?
QU'est ce qui a pu foirer à ce point pour que la mort nous colle autant à la peau alors qu'on est censé parler d'autre chose?
Si les trentenaire developpeent une telle conscience de la mort ,c'est peut etre parce qu'ils sont les seuls à avoir pris un méchant coup de vieux...
Plus leurs parents gagnent en espérance de vie et surtout en qualité de vie,plus les trentenaires ont le sentiment d'avoir beaucoup plus que leur âge.
C'est la première géneration à vieillir plus vite que ses aînés avec un gros coup de mou dans le moteur...

9 commentaires:

Anonyme a dit…

"Génération Sida" pour en faire un terme générique.
On nous bassine depuis qu'on est gosse. Risques par ci, risques par là. Nos proches meurent de cancer (sein, gorge, poumons, etc..) qui se généralisent. Les vieux vivent plus vieux donc chacun(e) a vu leurs (arrières) grand-parents sur leur lit de mort. Le rapport à la mort est différent chez nos parents.
"Fumer tue", "fumer provoque le cancer mortel du poumon", "L'abus d'alcool est dangereux pour la santé", "celui qui conduit, c'est celui qui ne boit pas". La prévention finit par faire office de répression passive.
Et puis, il ya tout simplement, les questions de société plus générale. "travailler plus pour gagner plus" ou comment des ouvriers finissent par se suicider sur leur lieu de travail (mais pas le temps de rentrer chez eux pour s'achever tranquillement), subissant les pressions d'actionnaires aux dents aiguisées... Un ensemble de facteurs (il y en a bie nd'autres) qui font de nous une génération "court ou crève"...

herbie a dit…

ouhla , je viens de me relire... je me fous les boules tout seul...
SINON, LA VIE EST BELLE hein !!!! Je n'en doute pas une seconde ! ('tain on va m'prendre pour un satanique là...:)

MISS k a dit…

quel dommage de ne pas avoir signer ce commentaire ....

MISS k a dit…

ahhhhh c'etait toi herbie :-)

edwoodjr a dit…

Hop hop hop ma fille !
Va falloir me faire un article pour dresser un tableau un peu plus joyeux, j'ai 26 ans et si c'est comme tu le dis, je sens que je vais attraper le syndrome de Peter Pan.

Daemondk a dit…

P'ti coup de blues Miss K ?

+1 avec Edwood. Souris à la vie, libère ton stresse et tes idées noires : dès que tu vois un vieux, coup de boule.

Le Hurlement Primaire de JM Bigard marche très bien aussi.

MISS k a dit…

et vous etes très gentils mais j'avais pas l'impression que mon post etait si triste ou morose.....je parlais juste de quelque chose que j'avais constaté .....
en tout cas c'est touchant ;-)

ALex a dit…

Je n'ai pour ma part pas trouve ce post si noir que ca, ca n'est qu'un constat, triste, mais juste un constat de la societe actuelle...

Herbie, tres belle analyse, la par contre un peu sombre, mais d'un certain point de vue tellement vrai...

krapao a dit…

J'aime bien le post de Miss K et le post de l'anonyme Derbie, bien vu. Je rajouterais que les vingtenaires ont en plus un côté petits machos très désagréables, ils ont du mal à parler aux filles autrement que comme à des sous-merdes. Sinon, ils parlent de marques de fringues et de pompes et c'est tout on dirait. C'est la génération de râleurs alors que les trentenaires sont la génération des rebelles, plus politiquement construits dans leur tête et plus soucieux des autres. Plus cultivés sans doute aussi. Bon, je dis ça comme ça, au fil du clavier...