lundi 16 juillet 2007

i LOVE woody...


La couverture, déjà, ressemble à ce qu’est la vie. La tête à l’envers, dans un monde sens dessus dessous. Alors, si vous avez le loisir de tomber dessus dans une librairie, ou de l’emprunter à un ami à qui vous ne le rendrez jamais, plongez dans ces erreurs humaines. En dehors des histoires, dont certaines sont délicieusement abracadabrantes, c’est un florilège d’humour typiquement juif new yorkais, bourré d’expressions qui vous collent la banane et même parfois un truc proche du fou-rire. Des catastrophes en cascade, des petites misères du quotidien chez les riches et les pauvres, des hommages au cinéma, aux carpes farcies, à Dieu et aux dentistes, bref à nombre des thèmes qui émaillent le cinéma de Woody.

Quelques titres de ces nouvelles, pour vous mettre l'eau à la bouche: "Notre père qui êtes sur la toile", "Le figurant ravi", "L’Erreur est humaine", "La Lévitation divine", "A Vienne que pourra", "Ainsi mangeait Zarathoustra", "Dentiste mystérieux à Manhattan", "Attention chute de nabab", "Prise de bec au procès Disney"… de cette dernière nouvelle, je ne vous dirai rien, si ce n’est qu’elle met en scène Mickey Mouse…

L’apologie de l’absurdité
Comment perdre ses repères en… dix-huit nouvelles. Etre plongé dans cette presque-réalité où tout semble logé derrière un miroir déformant… mais pas trop. Allégorie ? Métaphores ? Ou simplement un lâcher-prise direct dans un univers si proche et à la fois complètement chamboulé par la vision délirante et absurde de son auteur ....

Du woody en image ..........

3 commentaires:

dogniaux a dit…

u m'as donné envie de le lire, demain je le cherche.

design matin a dit…

Merci miss k, effectivement c'est très drôle.
Je n'ai pas encore tout lu, mais les situations sont finement trouvées.
Au prochain conseil

miss k a dit…

comme dit le titre de se post I LOVE WOODY ça c'est du talent .....